Accueil > Nouvelles > Huawei riposte? Poursuite des dernières restrictions de FAC la semaine prochaine

Huawei riposte? Poursuite des dernières restrictions de FAC la semaine prochaine

Selon un article du Wall Street Journal, des personnes au courant ont révélé que Huawei avait décidé de défendre la décision de la Federal Communications Commission des États-Unis d’interdire aux opérateurs de télécommunications américains d’utiliser le Fonds pour les services généraux pour acheter des services et des équipements à Huawei et ZTE.

Huawei se prépare à intenter un procès contre cette décision, ce qui fait partie du défi lancé par Huawei aux États-Unis de restreindre ses activités.

Des personnes au courant du dossier ont déclaré que Huawei devrait déposer une plainte devant la Cour d'appel du cinquième circuit de la Nouvelle-Orléans la semaine prochaine et annoncer officiellement cette nouvelle lors d'une conférence de presse tenue au siège de Shenzhen.

Il est entendu que la Federal Communications Commission (FCC) des États-Unis a adopté une décision interdisant aux opérateurs d'utiliser les fonds de subvention fédéraux pour acheter des équipements Huawei et ZTE le 22. En outre, le comité a voté en faveur de la recommandation selon laquelle les entreprises de télécommunications américaines devraient retirer et remplacer les deux appareils de leurs réseaux existants.

Huawei et ZTE disposeront de 30 jours pour contester la détermination du "risque pour la sécurité nationale" de la FCC. Si les deux sociétés soulèvent des objections, l'interdiction peut entrer en vigueur dans 120 jours.

Au petit matin du 23, Huawei a publié une déclaration sur cette résolution, faisant part de son opposition et soulignant que la décision de la FCC était fondée sur des informations unilatérales et sur une interprétation erronée du droit chinois. "Sans preuve, Huawei est réputée constituer une menace pour la sécurité nationale et non seulement une violation. Le principe de légalité est également soupçonné de violer la loi."

Il est entendu que dès le mois de mars, Huawei avait poursuivi le gouvernement américain devant un tribunal fédéral du Texas, alléguant que la section 889 de la loi américaine relative à l'autorisation de la défense pour l'exercice 2019 violait la Constitution américaine, demandant au tribunal de déterminer cette restriction des ventes à l'encontre de Huawei. La clause était inconstitutionnelle et une ordonnance a été prise pour interdire définitivement la mise en œuvre de la restriction.